Le vin, ses secrets de fabrication

Par Permalink 0

Amis #winelovers, à l’occasion d’Halloween, je vous dévoilais les petits secrets de fabrication de cette « potion magique » : le vin 😉

potion-magique-panoramix-543po

 

1) Soin des vignes

Avant tout, il est important de savoir que tout au long de l’année le vigneron prend soin de ses vignes afin qu’elles acquièrent le meilleur de leur terroir.

eric-vignes2-1024x685

 

2) Vendanges

A la main, ou avec des machines, les grappes de raisins sont ramassées avec soin entre Août et Septembre (en fonction des conditions). Les raisins noirs serviront à faire du vin rouge mais aussi du vin blanc et du rosé, si si 😉 Le raisin blanc donnera du vin blanc, inévitablement ^^

vendanges 1(2)

 

3) Eraflage

Cette phase se fait en général avec une grosse machine qui vibre afin de séparer les baies de la grappe.

33062

 

4) Foulage

Une fois séparées de leur grappe, les baies sont éclatées avant de partir dans une cuve pour la fermentation. La vieille méthode consistait à le faire avec les pieds, on se plongeait alors dans la cuve avec les raisins et on marchait dessus pour les écraser et faire sortir le jus.

Le mélange de jus, de peau et de pépins, est alors mis dans une grande cuve pour laisser macérer le tout.

1988852203

 

5) Vinification

5’ – La première étape de la vinification est la macération : le mélange de baies et  de peau (chaque cépage est vinifié séparément). Cette macération se fait dans des cuves (en inox, en béton ou en foudre*). Elle est primordiale pour les vins rouges alors qu’elle est très brève pour les rosés et voire inexistante pour les vins blancs.

Se produisent alors 2 actions dans ces cuves :

La fermentation « alcoolique » : c’est à ce moment que les couleurs (avec l’infusion des peaux), les arômes et les tanins sont extraits.

Ensuite se produit la fermentation « malolactique » : l’acidité du vin est alors adouci (un petit exemple plus concret : l’acidité d’une pomme se transforme pour acquérir la douceur d’un yaourt)

→ Concrètement c’est comme un sachet de thé dans de l’eau. En effet, plus le sachet est infusé et plus l’eau se teint et prend du goût.

the_duree_infusion

5’’ – Une fois que la macération est optimale, le maître de chai procède au soutirage et au pressurage

Une fois que le mélange de jus et d’éléments solides (peau + pépins) a suffisamment macéré on récupère la partie liquide en la faisant couler de la cuve, c’est le « soutirage ». Le liquide obtenu s’appelle le vin de goutte. On récupère ensuite le jus encore présent dans les parties solides en les pressant entre elles grâce à un pressoir. Cette étape est appelée le « pressurage » et le liquide obtenu s’appelle le vin de presse.

IMG_0133_t.800 soutirage_vin_rouge

Les 2 différents vins obtenus seront ensuite assemblés.

 

6) Elevage

6’ – Quand le cas se présente, le maître de chai et l’œnologue décident de l’assemblage des différents vins. Ce “mélange” est fait soit dès la mise en cuves, soit après la vinification de chaque cépage, soit juste avant de les mettre en bouteille. Les proportions de cet assemblage sont déterminées en fonction des caractéristiques que les employés souhaitent donner à leurs vins.

6’’ – Une fois que l’assemblage est fait, le vin est prêt pour le vieillissement. Cette étape consiste à laisser le vin reposer / vieillir dans des volumes plus ou moins importants en cuve (inox ou béton) qui ne donneront pas de goût de bois, ou en fût, en barrique,  en foudre* qui feront évoluer le vin avec des arômes boisés, vanillés, toastés, fumés plus ou moins présents… Cette période peut être extrêmement courte pour les vins “primeurs”, et elle peut atteindre plus de 2 ans pour les grands vins de garde.

PIEGEAGE_main barrique-vin7 cuve-beton-eric-bonnier-mai-08-reduite 2014_foudre-rondP1030952-1024x768

 

 

7) Mise en bouteille

Le maitre de chai décide de la mise en bouteille lorsque l’élevage est optimal. Une fois que le vin est “nettoyé” / clarifié, il est mis en bouteille, bouché, étiqueté et prêt à consommer (ou à garder selon le vin) ! 😉

rouge_26_94

bar-vins-2

 

*foudre : correspond à est un tonneau de très grande capacité, équivalent à plusieurs barriques, de 5000 à 30000 Litres.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *